Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Pourquoi "ILOUPDEV" ?

 

 

Plus que des grands discours d'intention, j'ai souhaité partager avec vous une lettre de Marie Claire, 
Son mari Christophe REYNIER était un grand berger. Un vrai berger qui aimait son métier passionnément. Christophe a passé ces dernières années dans le stress des loups. Il nous a quitté victime d'une maladie provoquée par ce stress... il y a tout juste deux mois. 
Avec son Mari, Marie Claire a contribué à constituer un élevage de plus de 1000 bêtes. Ils sont installés dan la CRAU et montent depuis des années dans les pâturages en haute montagne. 

C’est de là, de ce constat amère qu'ILOUPDEV est née.


Elle tenait à adresser ces quelques mots à l'intention de tous ceux qui refusent, par idéologie ou calcul, de voir la vérité en face et prétendent mieux que les intéressés eux mêmes connaitre la situation de ceux qui vivent du pastoralisme dans nos montagnes et dans les autres territoires. De ceux qui refusent surtout de regarder en face leur détresse.

J'ai tenu à partager avec vous cette lettre, telle quelle, par respect pour Marie Claire et Christophe.


"Que savez-vous du travail d'un berger qui a voué sa vie et son temps à sa passion et à son travail ? 
Que savez -vous de son désarroi quand le matin il retrouve son troupeau attaqué dans la nuit par les loups ?
Que croyez vous qu'il pense quand il voit des brebis à l'agonie car le loup ne les a même pas totalement tuées.  
Que croyez-vous ? Qu'il fait le calcul des indemnités qu'il va peut être recevoir  alors qu'il lui faut les achever pour abréger leurs souffrances. 

J ai vu mon mari pleurer quand son troupeau était attaqué. Pleurer devant des brebis avec deux trois pattes cassées... qui le regardent... et les autres gisant avec des morsures horribles. 
Pourtant nous avons tout mis en œuvre et tenu compte de toutes les consignes exigées :

- chiens de protection,

- parc électriques,

et croyez moi il ne quittait jamais ses brebis. 

Cela n'empêchait pas le loup d'attaquer.


Qui êtes vous pour critiquer les bergers et dire qu'ils ne font pas bien leur travail !!!!!


Vous allez en montagne pour vous promener, profiter du beau temps, puis vous redescendez vite dans vos jolies maisons et votre petit boulot. Le berger lui reste là-haut, avec tous les inconvénients. Vous allez me dire "mais il a choisi ?". Oui c'est vrai qu'il a choisi ce métier qui est avant tout une passion mais ce qu'il aime avant toute chose, ce sont ses brebis qu'il élève, qu'il connait et dont il s'occupe, tous les jours tout au long de l'année, sans compter ses heures de travail. 
Je lis çà et là des remarques comme quoi on devrait réguler l'homme avant le loup ! Et bien que l'on commence par ces personnes là, cela fera des abrutis en moins. 
Comme quoi ce serait des chiens qui attaqueraient et pas des loups. Vous plaisantez, nous avons assez de preuves pourtant.
Qu'il faudrait cohabiter avec les loups ! 
Alors là ok !!! Mais alors qu'il y en ait de partout... pas qu'en montagne. 
Vous verrez le matin quand vous trouverez votre petit poulain éventré, vos poules déchiquetées, ou bien d'autres animaux domestiques attaqués... Vos petits toutous en train de se faire dévorer. Je vous dirai ce n'est rien ! Je vous dirais qu'il faut cohabiter. 
Et puis mon gars, tu vas être remboursé...vous verrez alors si vous n'aurez pas la haine contre ce loup ou bien contre ceux qui sont pour le loup.
Peut être vous comprendrez la colère des bergers et surtout leur peine de voir mourir leur brebis à cause de l'idiotie des gens , qui se permettent de vouloir gérer la vie de la campagne depuis l'intérieur de leurs villes et de donner des leçons à ceux qui se donnent la peine d'entretenir de magnifiques troupeaux de brebis ou de vaches pour vous nourrir. 
Occupez vous de vos voisins, dites vous bonjour quand vous vous croisez dans la rue. Nettoyez vos villes et vos petits jardins et vos espaces verts. Regardez vous vivre avant de nous donner des leçons mais surtout... foutez nous la paix !!!!!!!!
Mon mari était un grand berger. Il aimait ses brebis énormément peut être plus que tout. Il passait sa vie auprès d'elles toute l'année. Il respectait la nature et gardait ses brebis en montagne tout l'été. Il a énormément souffert des attaques de loup pendant plusieurs années. Cela le rendait malade de voir ses brebis tuées. Il était encore plus en colère contre tous les dogmatiques et intégristes de la pensé qui  refusent de regarder la vérité en face, que contre le loup lui même. 
Il nous a quitté aujourd'hui à 56 ans. Alors je vous réponds pour lui. Laissez les bergers. Laissez nous faire notre métier en paix. Laissez nous tranquille la vie est assez dure sans que vous ajoutiez une couche supplémentaire."

Comme vous l'avez certainement lu sur la page de présentation, les intentions de l'association sont claires.  Je ne ferai donc pas de commentaire inutile.

 

Frank Reynier